Tout d’abord, si vous lisez ceci, c’est très certainement car vous attendez un heureux évènement (ou l’un de vos proches) : toutes mes félicitations !

En ce qui concerne le sport pendant la grossesse, je crois fermement à l’exercice régulier durant cette période si vous pouvez le gérer. L’exercice est important tout au long de la vie d’une femme et la grossesse n’est pas une exception.

Maintenant, je comprends tout à fait que vous pouvez être fatiguée et peut-être encore nauséeuse. Le sport peut très bien être la dernière chose que vous avez envie de faire, mais je vous promets que c’est l’une des meilleures choses que vous pouvez faire pour vous et votre bébé.

Des études ont démontré que les femmes qui font du sport pendant la grossesse prennent moins de poids et réduisent leur masse graisseuse, ce qui réduit considérablement le risque de diabète gestationnel. Une activité physique régulière et modérée peut réduire de façon significative les maux caractéristiques à la grossesse : constipation, indigestion, insomnie et fatigue. Le sport peut également permettre de soulager la tension, le stress et diminue le risque de naissance prématurée causée par la prééclampsie (hypertension artérielle pendant la grossesse). Il permet de diminuer le risque de dépression post-partum et l’exercice améliore généralement votre humeur tout au long de cette période.

Enfin, faire une activité physique durant la grossesse aide les femmes à récupérer leur corps 40% plus vite. Si vous ne faisiez pas d’exercice avant la grossesse, vous pourriez même retrouver un meilleur corps que celui que vous aviez avant de tomber enceinte.

Commençons par voir ensemble la manière de pratiquer tout en sécurité pour vous et votre bébé :

  • Avant de vous lancer dans un programme d’exercices physiques, il est toujours conseillé de consulter d’abord votre médecin. Cela garantit qu’il est conscient des activités que vous avez l’intention d’exercer. De plus, il pourra certainement vous fournir des conseils ou des suggestions.
  • Buvez beaucoup d’eau pour rester hydratée et portez des vêtements amples et confortables
  • Je sais que cela peut sembler évident, mais assurez-vous de porter un équipement approprié pour vous assurer que votre corps est bien soutenu. Des chaussures à la brassière de sport, assurez-vous que votre tenue est de qualité. Pas de chaussures de chaussures de course avec une semelle inexistante ou ces chaussures-chaussettes à cinq doigts, s’il vous plaît !
  • Il est recommandé que les femmes enceintes n’aient pas un rythme cardiaque de plus de 140 battements par minute. Pour être certaine de rester dans un niveau d’intensité sportive sécuritaire pour vous et votre bébé, le test de la conversation ou “Talk Test” est un bon moyen. Il consiste à maintenir une conversation tout en faisant de l’exercice : vous vous situerez dans un niveau d’intensité d’exercice sécuritaire.
  • Assurez-vous d’éviter les poids lourds et les mouvements avec rebonds ou saccadés, surtout durant le troisième trimestre. En effet, au cours de cette période, les hormones agissent sur votre corps, la levée de poids à ce stade peut donner trop de stress sur vos tendons, vos ligaments et vos os, les rendant plus vulnérables aux blessures.
  • A partir de la moitié de la grossesse, vous devriez éviter les exercices qui vous obligent à vous allonger sur le dos afin d’éviter de trop solliciter votre colonne vertébrale. Tous les spécialistes ne sont pas en accord sur ce sujet, mais mieux vaut prévenir que guérir 🙂
  • Ne laissez pas votre température corporelle dépasser les 38 degrés. Pour cela, assurez-vous de vous entraîner dans des lieux frais, pensez également à vous hydrater correctement.
  • Évitez les sports de contact comme le basket et tous les autres sports où vous pourriez perdre votre équilibre. Rappelez-vous que votre centre de gravité s’est déplacé et je souhaite que vous évitiez de vous blesser en chutant.
  • Ne tordez pas et ne comprimez pas votre abdomen, votre torse ou votre colonne vertébrale. Pas de presse ou de squats. Pas de pose de yoga qui demande une torsion de ce type. Il existe de nombreux autres exercices que vous pouvez faire sans vous engager dans ce genre de mouvements.
  • Ne faites pas plus de 5 heures par semaine. Votre corps a besoin de repos. Si vous ressentez l’un des symptômes suivants, arrêtez immédiatement votre activité : étourdissements, faiblesse, maux de tête, essoufflement, contractions utérines, saignements vaginaux ou fuite de liquide, palpitations…

Une dernière précaution avant de terminer : le troisième trimestre est très stressant pour votre corps. A ce stade, votre utérus est 100 fois plus grand que la normale, vous portez entre 9 et 20kg de plus, faire les mouvements les plus simples peut être considéré comme une séance d’entraînement à part entière. Écoutez votre corps, soyez empathique avec vous-même afin que vous et votre bébé puissiez être dans les meilleures dispositions pour l’accouchement. 

Laisser un commentaire